Trouver votre formation en région Centre-Val de Loire

Plus de critères

Aménager le parcours de formation et l’emploi du temps de Ghislain en tenant compte de ses difficultés de mémoire et de compréhension ; l’autoriser à conserver le bénéfice des notes au-dessus de la moyenne qu’il a obtenues lors de son premier BP en juin 2018 ; lui accorder un tiers temps supplémentaire pour ses examens finaux en 2023… voici quelques-unes des démarches engagées conjointement par Claire Billand, l’enseignante référente de Ghislain au lycée Philibert de l’Orme et Marion Kervella, référente handicap du CFA académique d’Orléans-Tours – en lien avec M. Toury, le coordonateur de l’apprentissage au lycée.

 

Une aventure collective

 

À l’origine, Dylan Bullock a connu Ghislain Ferré dans une entreprise de peinture où ils travaillaient tous les deux. Devenu entrepreneur depuis, Dylan vient de recruter Ghislain en tant qu’apprenti, dans sa propre entreprise, DB Peinture. Un soulagement, pour l’étudiant de 28 ans, car c’est la dernière année où il est autorisé à repasser son examen. De plus, Ghislain est rassuré de pouvoir travailler cette année dans un cadre stable et bienveillant, où il a ses repères.

« J’ai voulu aider Ghislain car je sais qu’il est sérieux et capable. Au travail, il faut prendre le temps de l’accompagner, de lui expliquer plusieurs fois certaines consignes – et tout va bien », témoigne Dylan Bullock.

Sur les conseils de son nouveau maître d’apprentissage, Ghislain a décidé de s’inscrire au lycée professionnel Philibert de l’Orme, à proximité de Chartres. C’est en effet dans cet établissement que Dylan avait lui-même étudié avec Claire Billand quelques années auparavant. Aujourd’hui, l’enseignante en peinture joue un rôle clé pour épauler Ghislain en vue du BP. Quand l'apprenti ne travaille pas sur les chantiers de rénovation avec son nouveau maître d'apprentissage, il est en cours au lycée. Suite aux démarches menées avec Marion Kervella auprès du rectorat, Ghislain a eu la confirmation qu'il pourrait être exempté de certaines matières cette année.

 


« Ainsi, quand les jeunes de sa classe sont en mathématiques et en sciences, Ghislain vient avec moi à l’atelier, ou avec d’autres enseignants, pour travailler sa dextérité et sa compréhension des consignes », explique Claire Billand.

En parallèle des cours collectifs, l’enseignante envisage également d’organiser chaque semaine des temps de travail en face-à-face avec Ghislain pour l’aider à se préparer au dossier technique : une épreuve de quatre heures, pour laquelle il bénéficiera d’un tiers temps en juin prochain.

Au cœur de la réussite, la détermination de Ghislain

« Autour de Ghislain, toutes les planètes sont alignées : nous sommes tous impliqués et avons tous la même volonté pour l’aider à réussir », résume Claire Billand. Et en premier lieu, Christel Ferré, la mère de Ghislain. « Avec tout ce que j'ai mis en place à chaque étape de sa vie, Ghislain est aujourd’hui un jeune homme authentique qui n’a quasiment plus de retard », se félicite -t-elle.

Reste que Ghislain est l’acteur principal de cette aventure. Autour de la table, tout le monde s’accorde à reconnaître les qualités humaines de l’apprenti : il est volontaire et motivé pour apprendre. Son handicap, Ghislain l’appréhende avec simplicité et spontanéité, sans jamais hésiter à demander de l’aide.

Avant de s’inscrire au lycée pour sa reprise d’études, Ghislain avait formulé une demande de Reconnaissance en qualité de travailleur handicapé (RQTH) auprès de la Maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH).  Menée avec l’aide de sa famille, cette première étape a facilité toutes les démarches administratives ultérieures pour aménager son parcours d’apprenti. C’est notamment ce qui a permis aux équipes du CFA académique d’Orléans-Tours d’identifier les besoins particuliers de Ghislain pour l’année 2022-2023 et de l’inviter à prendre contact avec Marion Kervella, en tant que référente handicap.

« Dès lors que nous identifions qu’un apprenti en situation de handicap a des besoins spécifiques, nous pouvons nous mettre en ordre de marche pour trouver des solutions personnalisées. Notre plus grand défi aujourd’hui est d’encourager les jeunes en situation de handicap à se manifester auprès du coordonateur des apprentissages de leur établissement, pour déclencher la démarche et réfléchir à des aménagements », conclut Marion Kervella, qui intervient en tant que personne ressource.

Handicap : le CFA académique d’Orléans-Tours est à votre écoute

 

  • Vous êtes apprenti.e en situation de handicap

Si vous avez des difficultés (y compris si, comme Ghislain, votre handicap est invisible) et si vous souhaitez discuter des éventuels aménagements possibles dans votre lycée, nous vous invitons à prendre un premier contact avec votre coordonateur.trice des apprentissages.

  • Vous êtes coordonateur.trice des apprentissages

Vous souhaitez réfléchir à des solutions d’aménagement pour répondre aux besoins particuliers d’un.e de vos apprenti.es en situation de handicap et bénéficier d’un appui, nous vous invitons à vous rapprocher de Marion Kervella. Elle vous apportera des informations, des conseils et pourra faire l’interface avec toutes les parties prenantes.

 

CONTACT
Marion KERVELLA
Référente handicap du CFA académique d’Orléans-Tours
02 38 83 48 43 - marion.kervella@ac-orleans-tours.fr